Pourquoi un «Coach en Dynamique d’équipe»?

Didier Marlier en entretien avec le gardien Koumaren Cosandey

Il y a quelques années, je fus invité par un ami dans la Loge Présidentielle d’un des grands clubs de football européens, un de ces clubs qui achète ce qu’il y a de mieux sur le marché et se surprend que «la mayonnaise ne prenne pas» et que les résultats ne suivent pas.

Mon ami connaissait les résultats de mon travail et celui de mes associés, dans de grandes multinationales du monde entier (nous travaillons sur les 5 continents). Un de nos métiers est de créer un lien fort entre des dirigeants d’une même entreprise afin que dans les bons et mauvais moments, ils restent unis, généreux et solidaires.

Je regardais donc le match auquel j’étais convié. L’équipe, composée de stars jouait mal, aucun plaisir, aucune jouerie… Certes, aucun des joueurs ne s’était pris de carton rouge pour avoir fracassé les jambes de ses équipiers, bien sûr personne ne subtilisait la balle à l’un de ses partenaires. Mais c’était plat, quelque chose ne «tournait pas rond».

Ce match se passait peu de mois avant une Coupe du Monde et chacun des joueurs sur le terrain pouvait espérer être retenu par son coach national. Et en football comme ailleurs, un entraîneur ne sélectionne pas un jouer qui est sur le banc dans son club…

Soudain tout devint clair : pour chaque équipier, se sacrifier au groupe, passer à un collègue mieux placé, jouer avec humilité plutôt qu’en essayant de se faire valoir aux yeux d’un hypothétique adjoint du sélectionneur venu le voir jouer en catimini, tout ceci faisait que chaque joueur était sur le terrain pour lui et semblait jouer pour son propre compte…

Un coach en dynamique d’équipe travaille justement sur de tels points :

  • Comment créer un véritable esprit de corps entre de fortes individualités?
  • Comment faire passer le collectif avant l’individualisme sans toutefois brider les talents des meilleurs individualités?
  • Comment faire vivre des valeurs de solidarité, générosité et dépassement de soi pour le groupe?
  • Comment cultiver l’esprit compétitif en s’assurant qu’il ne pollue pas les règles de respect, entraide et camaraderie dans l’équipe?

Travailler au service d’un coach de la carrure d’Adrien Plavsic (300 matches en NHL, médaillé d’argent des J.O. d’Albertville avec le Team Canada) est un privilège. Il allie évidemment une grande connaissance de son sport, de la stratégie et des compétences nécessaires pour y briller mais en outre, il comprend tout à fait la nécessité d’y ajouter une bonne dose de psychologie, ce dans quoi il excelle lui-même. Je remercie Philippe Bonzon, notre Président, d’avoir eu l’ouverture d’esprit de nous laisser tenter l’expérience d’amener au hockey ce qui fait merveille dans le monde des entreprises.

Il ne nous reste plus qu’à travailler et contribuer humblement à amener des résultats et présenter un jeu qui honore le passé glorieux du HC Villars.

Bien à vous

Didier Marlier

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *